Etes-vous attentif à la provenance de vos fruits et compotes ?

le
1
Etes-vous attentif à la provenance de vos fruits et compotes ?
Etes-vous attentif à la provenance de vos fruits et compotes ?

Viviane Valetti

42 ans, agente de cuisine

Longwy (54)

« Non, je ne regarde pas spécialement l’origine des fruits. Mais quand ça vient de France, je préfère. L’Espagne, ça va aussi. Pourquoi ? Je ne sais pas… Je ne fais pas trop confiance donc je préfère que les fruits viennent des pays européens. Pour les compotes, je ne fais pas forcément attention à l’origine. Mais je prends des produits de marque pour être sûre de la qualité. »

 

Esthelle Heringuez

42 ans, gestion de clientèle

Reims (51)

« Oui, je fais attention ! J’estime qu’il faut qu’on fasse travailler nos agriculteurs. Et puis j’ai des enfants, je veux qu’ils se rendent compte des saisons. Ils viennent avec moi acheter les fruits et font des plantations dans le jardin. Mais, sincèrement, pour les confitures, les compotes, je ne fais pas attention. Je ne prends pas le temps de lire les étiquettes. »

 

Robin Nystrom

24 ans, étudiant

La Courneuve (93)

« Oui, pour les fruits frais, je choisis ceux produits en France ou pas loin. Et je fais comme ça depuis longtemps. Je suis originaire de Suède et, là-bas, on fait vraiment attention à l’origine des fruits et plus généralement à l’environnement et à la santé. On recycle aussi davantage. En revanche, non, je ne regarde pas les étiquettes des fruits en conserve ou des compotes. »

 

Sarah Slimak

28 ans, assistante d’éducation

Les Clayes-sous-Bois (78)

« Je fais attention à acheter des fruits de saison. Par exemple, je n’achète pas de fraises en décembre, à cause du goût. Mais je ne regarde pas tout le temps l’origine géographique des fruits. En fait, ça dépend. Pour les melons, je veille à ce qu’ils viennent de France. Evidemment pas pour les fruits exotiques. Pour les compotes et les confitures, je ne fais pas attention à l’origine. »

 

Roger Autain

87 ans, retraité

Paris (XXe)

« On regarde quand même pour les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Pathor il y a 7 mois

    Triste constat ! donc l’industrie agroalimentaire peut continuer joyeusement à fabriquer des compotes avec des fruits en provenance de pays ou la réglementation sur les pesticides et autres engrais chimiques est quasi inexistante ...