Etats-Unis : une tempête prive de courant des centaines de milliers de foyers

le
0
Etats-Unis : une tempête prive de courant des centaines de milliers de foyers
Etats-Unis : une tempête prive de courant des centaines de milliers de foyers

Des centaines de milliers de foyers américains étaient privés d'électricité mercredi soir dans le sud-est du pays, victimes d'une nouvelle tempête hivernale. Celle-ci devrait entraîner des chutes de neige très importantes dans tout l'est des Etats-Unis. Le président Barack Obama a déclaré l'état d'urgence dans 45 comtés de Géorgie et en Caroline du Sud, deux Etats du sud-est. Une décision qui permet aux services fédéraux chargés des situations d'urgence d'y opérer.

Dans ces Etats, où d'importantes chutes de neige ont notamment entraîné des difficultés majeures sur les routes, au moins 370 000 foyers étaient privés d'électricité mercredi en fin de journée, selon un décompte effectué par l'AFP auprès de trois compagnies locales.

Prochaine ville touchée : Washington

La tempête de neige, qui pourrait être selon les services météo la plus importante d'un hiver déjà riche en événements similaires, a commencé à faire ressentir ses effets dans la nuit de mardi à mercredi dans le sud-est. Elle devrait progressivement remonter vers le nord du pays et atteindre notamment la capitale Washington -où plusieurs auditions prévues pour jeudi au Sénat ont été annulées- dans la nuit de mercredi à jeudi.

Il y a deux semaines, la Géorgie avait déjà subi une forte tempête, dont la gestion par les autorités avait été fortement critiquée, des centaines d'écoliers ayant été contraints de dormir dans leur école en raison des routes bloquées.

Barack Obama a également assuré que la Fema, chargée des situations d'urgence, avait mis en place un centre de coordination de réponse nationale à Washington, ainsi qu'un centre régional équivalent à Atlanta, tenant à disposition générateurs, repas, eau et couvertures à Augusta, en Georgie.

«Des chutes de neige sont attendues et devraient rendre les déplacements dangereux», a annoncé pour sa part le National Weather Service dans un communiqué mercredi, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant