Etats-Unis : une start-up licencie ses 400 employés par un mail nocturne

le
11
Etats-Unis : une start-up licencie ses 400 employés par un mail nocturne
Etats-Unis : une start-up licencie ses 400 employés par un mail nocturne

Ils se sont réveillés au chômage et même dans le pays à l'économie la plus libérale du monde, cela passe mal. Les 400 employées de la start-up américaine Zirtual, un service d'assistant personnel à distance, ont reçu dans la nuit de dimanche à lundi un courrier électronique leur signifiant l'arrêt de l'activité de l'entreprise lancée en 2011, comme le rapporte Business Insider.

Pas de vraies explications et pas de détails sur la suite pour les employés qui bénéficiaient grâce à leur emploi d'un plan-retraite et d'une assurance-maladie. Très active d'habitude sur Twitter, la PDG Maren Kate Donovan garde le silence sur le réseau social depuis 3 jours.

Elle risque de graves conséquences judiciaires car le droit du travail californien et fédéral requiert à une entreprise de prévenir ses employés et les autorités publiques d'un plan social au moins 60 jours avant bien qu'une exception existe en cas de «circonstances commerciales imprévisibles.

Les ZAs, le surnom de ces assistants personnels, se sont organisés et ont critiqué la communication catastrophique de leur ancienne entreprise sur les réseaux sociaux. « Un mauvais choix de mots dans le mail de Zirtual à ses clients en disant que le service est en pause. Ils nous ont dit de nous inscrire au chômage.» écrit cette ancienne employée.

An extremely poor choice of words in #zirtual's e-mail to clients saying it's a pause. They told us to file for unemployment. It's over.— meagan rivers (@mgnwrites) August 10, 2015

Ils ont aussi publié le fameux mail de la direction où ils apprennent que leur dernier jour de travail effectif était le vendredi précédent.

I cannot fucking believe this. NO NOTICE. WHATSOEVER. eXCEPT a fucking EMAIL to us. pic.twitter.com/wZjYBwsUK5— meagan rivers (@mgnwrites) August 10, 2015

Les comptes Twitter, Facebook ou encore Google + ont également disparu. Le site Internet officiel de la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dotcom1 le mardi 18 aout 2015 à 16:43

    Preuvre que l'uberisation de la société est une fiction. C'est juste que les meilleures boîtes survivent et que les autres disparaissent.

  • loco93 le mardi 11 aout 2015 à 15:31

    Selon certains ici, c'est bon d'être traité comme du bétail dans un monde dépourvu d'humanité. A force de tout robotiser et de tout délocaliser, oui c'est sur qu'on va pouvoir trouver du travail en moins de 48h... et sans travail, oui c'est sur que l'on va augmenter son pouvoir d'achat pour relancer la consommation (à crédit peut etre?!).

  • M2941863 le mardi 11 aout 2015 à 15:07

    Oui et alors! ce n'est pas mieux que d'être reçu par un c..... qui va tenter de vous faire comprendre blablabla qu'il vous licencie pour votre bien...

  • mucius le mardi 11 aout 2015 à 14:39

    + de conquêtes sociales française = plus de chomedu et c'est très bien ainsi.

  • mucius le mardi 11 aout 2015 à 14:38

    ok avec m721 Retour à l'emploi en moins de 48h. Cette affaire ne serait vécue comme un drame que pour des Franchouilles accrochés à leur emploi dans leur monde bloqué. Cet article ne sert qu'à leur faire peur et à les motiver contre l'"absence de lois sociales aux US". Oubliant de dire que ce sont ces lois sociales qui créent le chômage français! Taux de chômage US = 5.3%

  • M7217633 le mardi 11 aout 2015 à 14:16

    L'avantage c'est que tu retrouves un boulot en moins de 48h et on ne te maintient pas à PE comme en France jusqu'à la fin de tes droits acquis

  • loco93 le mardi 11 aout 2015 à 14:01

    Ne nous réjouissons pas trop vite, ce genre de déconvenue pourrait bien etre pratiquée bientôt en France ! L'UE nous impose en effet ses régles ultra liberalistes, nos jeunes députés tout droit sortis de l'ecole nous préparent des lois dites de 'simplification' et la propagande de diabolisation des syndicats est lancée...

  • Cambio17 le mardi 11 aout 2015 à 13:47

    C'est déjà arrivé en France, je ne citerais pas de nom...

  • SM7 le mardi 11 aout 2015 à 13:29

    J'ai connu, en mon temps, une autre méthode américaine. Le matin vous voulez badger pour rentrer dans votre usine et l'accès vous est refusé. En cherchant la cause vous vous rendez compte que vous venez d'être licenciés sans préavis et que tous vos comptes professionnels sont fermés. Elle est pas belle l'économie libérale ?

  • horsebet le mardi 11 aout 2015 à 13:25

    C'est vers ce type de pratique que les petits Macron en tout genre essaient de nous orienter petit à petit. Ils détricotent le droit du travail méthodiquement.