États-Unis : une Harley corbillard, une infirmière téméraire et des cours de taxidermie

le
0
La grande mode aux États-Unis : les cours de taxidermie.
La grande mode aux États-Unis : les cours de taxidermie.

Des cours de... taxidermieIl y avait les cours de poterie, de macramé, de tricot... Mais la grande mode aux États-Unis, ce sont les cours de taxidermie. De plus en plus d'amateurs s'inscrivent à des classes où l'on apprend, moyennant 100 à 500 dollars, à dépecer, éviscérer et faire un moule de l'animal avant de le toiletter avec des pinces à épiler et des sèche-cheveux pour lui donner une apparence aussi réelle que possible. Les instructeurs s'approvisionnent en cochons d'Inde, écureuils, souris et autres ratons-laveurs auprès des fournisseurs de nourriture pour reptiles et fauves qui élèvent des animaux vivants. La plupart des élèves sont des femmes - beaucoup d'avocates apparemment - qui aiment le côté artistique de l'exercice. Certains empaillent de manière naturaliste, d'autres préfèrent mettre en scène les animaux, du genre des souris qui boivent du thé ou des corbeaux à trois yeux inspirés de Game of Thrones. Lors des cours, on apprend aussi à cuisiner la viande extraite, à préserver les organes dans des bocaux comme déco et à nettoyer les os pour faire des bijoux. En savoir plus sur le site du New York TimesL'infirmière qui fait de la résistanceKaci Hickox a gagné. Un juge du Maine a donné raison à cette infirmière qui a décidé de boycotter la période de quarantaine demandé par l'État. La jeune femme qui revient de la Sierra Leone où elle a travaillé pour Médecins sans frontières...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant