Etats-Unis : une femme armée arrêtée devant la Maison Blanche

le
0
Etats-Unis : une femme armée arrêtée devant la Maison Blanche
Etats-Unis : une femme armée arrêtée devant la Maison Blanche

Les nerfs des agents du Secret Service ont encore été mis à rude épreuve. Jeudi soir, une femme armée a été arrêtée aux abords de la Maison Blanche, à Washington (Etats-Unis), où une foule importante venait d'assister à un discours de Barack Obama sur l'immigration. C'est le deuxième incident de ce genre cette semaine.

Selon la chaîne américaine CBS, April Lenhart, une habitante du Michigan âgée de 23 ans, marchait le long de la clôture nord de la résidence présidentielle quand elle a été appréhendée, vers 20h30 (2h30 à Paris), soit 15 minutes après la fin du discours présidentiel. Barack Obama était dans la Maison Blanche au moment des faits.

Edwin Donovan, le porte-parole du Secret Service, chargé de la protection rapprochée du chef d'Etat américain, affirme que les agents spéciaux ont repéré un pistolet dans un étui autour de la taille de la femme. L'arme est un 9 mm.

Sa mise en garde à vue s'est déroulée dans le calme. «Elle a été soumise à un interrogatoire, mais est considérée comme non coopérante», a précisé le journaliste de CBS Mark Knoller sur Twitter. Une personne l'accompagnait, qui n'a pas été interpellée. April Lenhart pourrait être inculpée pour port illégal d'arme à feu.

Mercredi, la chaîne ABC News avait rapporté qu'un habitant de l'Iowa âgé de 41 ans, R.J. Kapheim, avait été arrêté à un pâté de maison de la Maison Blanche, le même jour. Une fouille dans sa voiture avait conduit les services de sécurité à découvrir un fusil et des munitions. 

VIDEO. Un homme arrêté mercredi à proximité de la Maison Blanche (en anglais)

Ces incidents font suite à une série d'intrusions à la Maison Blanche ces derniers mois, qui ont conduit le Secret Service à renforcer ses mesures de sécurité. En septembre, deux intrus avaient pénétré la résidence en l'espace de 24 heures, dont l'un, Omar Gonzalez, était armé d'un couteau et en possession de 800 cartouches ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant