Etats-Unis: une application pour signaler tout suspect de pédophilie

le
0
Etats-Unis: une application pour signaler tout suspect de pédophilie
Etats-Unis: une application pour signaler tout suspect de pédophilie

Le gouvernement américain a lancé jeudi une application pour smartphones destinée à lui signaler tout suspect d'agression sexuelle sur un enfant.L'application baptisée "Opération Prédateur", disponible gratuitement pour les iPhones --avant d'être étendue "dans un futur proche" à tous les smartphones-- permet aux utilisateurs de soumettre des renseignements via courriel ou téléphone, annonce le ministère de la Sécurité intérieure dans un communiqué.L'application comprend en outre une liste des pédophiles les plus recherchés dans le monde. Les citoyens sont appelés à collaborer avec les autorités en vue de leur capture, ainsi qu'à faire état de tout comportement inhabituel de personnes ne figurant pas sur la liste."Quand des enfants sont agressés et exploités sexuellement, c'est une course contre la montre pour sauver l'enfant et traduire le prédateur devant la justice", a déclaré John Sandweg, directeur par intérim de l'agence ministérielle de l'immigration ICE, qui a conçu cette application."Ces enquêtes sont l'une de nos priorités et, dans le monde d'aujourd'hui, nous avons besoin d'être rapidement innovants et futés dans notre approche", a-t-il ajouté.Numéro 1 d'une liste de neuf dangereux prédateurs en fuite, un homme blanc, âgé entre 45 et 55 ans, "recherché pour production de pornographie pédophile" qui pourrait vivre "n'importe où dans le monde". ICE précise que cet homme non identifié a été vu pour la dernière fois avec une barbe et des lunettes dans une vidéo où il abuse d'une petite fille entre 10 et 12 ans.Parmi les autres suspects recherchés pour avoir filmé, distribué ou posséder des films à caractère pédophile, un ressortissant indien de 35 ans qui aurait participé à un bulletin sur internet destiné à des fournisseurs de pornographie enfantine.Le FBI a déjà mis en service une application similaire, élargie à la criminalité et ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant