Etats-Unis : un virus ciblant les enfants se propage au Canada

le
0
Etats-Unis : un virus ciblant les enfants se propage au Canada
Etats-Unis : un virus ciblant les enfants se propage au Canada

Une maladie respiratoire rare et grave qui affecte principalement les enfants et se propage depuis près d'un mois aux Etats-Unis, a été identifiée au Canada, selon des responsables sanitaires de l'Alberta. Dix-huit cas ont été recensés dans cette province, selon les résultats de tests de laboratoires communiqués dans la nuit de lundi à mardi, alors qu'aux Etats-Unis 104 cas ont été confirmés dans dix Etats selon un dernier bilan. Aucun décès n'a été rapporté.

L'enterovirus D68 (EV-D68), repéré pour la première fois aux Etats-Unis en 1962, n'est pas couramment observé dans ce pays. Selon les autorités sanitaires américaines, c'est un spécimen peu fréquent appartenant à une famille de virus qui sévissent entre la fin de l'été et l'automne. Parce qu'ils n'ont généralement pas été immunisés contre lui, les enfants et les adolescents sont une cible de choix, en particulier ceux qui souffrent d'asthme. Aucun traitement et aucun vaccin ne permettent de le contrer.

Les malades atteints de sa forme la plus habituelle sont rétablis en une semaine, sans séquelle. Les symptômes se limitent alors à de la fièvre, de la toux et des courbatures.

«Détresse respiratoire»

Une forme particulièrement sévère est observée cette année, selon les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), principale agence américaine en matière de santé publique. Elle inclue des difficultés respiratoires, des sifflements, voire une «détresse respiratoire». Dans l'Illinois et dans le Missouri, où cette forme sévère a été notamment décelée, une trentaine d'enfants ont été admis en soins intensifs dans le courant du mois d'août.

D'autres cas ont été confirmés dans l'Alabama, le Colorado, l'Indiana, l'Iowa, le Kansas, le Kentucky, la Louisiane et l'Etat de New York. Au total, le nombre officiel de malades s'élève à 104, dans dix Etats. Mais des cas suspects ont été rapportés dans onze autres Etats, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant