États-Unis : un vendeur d'armes interdit l'entrée de son magasin aux musulmans

le , mis à jour le
0
Un vendeur d'armes américain interdit l'entrée de son magasin aux musulmans.
Un vendeur d'armes américain interdit l'entrée de son magasin aux musulmans.

 

 

Jeudi 16 juillet, Mohammod Youssuf Abdulazeez, un jeune musulman âgé de 24 ans, a tué quatre marines à Chattanooga. À la suite de cet événement, Andy Hallinan a instauré une politique radicale anti-musulmans dans sa boutique d'armes, et le revendique haut et fort dans une vidéo amateur qu'il a postée sur YouTube.

Se tenant devant un drapeau confédéré, il affirme qu'il n'est pas raciste. Il poursuit en disant que « le racisme avait presque disparu en Amérique avant qu'Obama n'arrive au pouvoir ». « Maintenant, on nous dit dès qu'un policier blanc tire sur un Noir que c'est du racisme. Ne croyez pas à ces mensonges ! » poursuit-il.

« Armez-vous, entraînez-vous, et portez vos armes quotidiennement »

Pourtant, il continue en affirmant : « Les autorités vous disent que l'islam est une religion pacifique, pleine de tolérance, d'amour et d'espoir. Ne croyez pas à ces mensonges ! » Sur une musique calme et légèrement dramatique, il parle aux spectateurs : « Nous sommes en guerre contre l'islam extrémiste, mais aussi contre l'extrême politiquement correct. »

Le conseil des relations américano-musulmanes (CAIR) a décidé de le poursuivre en justice, car, selon eux, cette politique viole la loi fédérale. En effet, le Civil Rights Act de 1964 interdit la discrimination fondée sur la race, la couleur, la religion, le sexe ou l'origine.

Le...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant