Etats-Unis: un soldat greffé des deux bras veut refaire du sport

le
0

Un soldat américain qui a perdu ses quatre membres dans une explosion en Irak en 2009 et a bénéficié d'une greffe rare des deux bras en décembre, compte bien redevenir un athlète et faire un marathon avec un vélo à propulsion manuelle, a-t-il dit mardi devant la presse.

"Je faisais du sport et je veux vraiment retrouver cela en redevenant de nouveau un athlète. Un de mes buts et de faire un marathon avec un vélo à propulsion manuelle", a expliqué Brendan Marrocco, un sergent de l'infanterie aujourd'hui retraité de l'armée, qui se considère comme "normal" et déteste être vu comme "handicapé".

Il est aussi déterminé à reprendre le volant de sa voiture: "Si faire quelque chose est vraiment important pour mois, je trouve un moyen de le faire", a-t-il poursuivi lors d'une conférence de presse à l'hôpital Johns Hopkins de Baltimore (est) où il a reçu sa greffe des deux bras lors d'une opération qui a duré 13 heures.

Il est seulement le septième aux Etats-Unis a avoir subi avec succès une telle intervention. La première greffe mondiale des deux bras a eu lieu en Allemagne en 2008.

"Je détestais le fait de ne plus avoir de bras car sans bras c'est une grande partie de vous-même que vous perdez", a lancé l'ancien soldat, notant "qu'on fait tellement de choses avec ses mains".

Brendan Marrocco peut d'ores et déjà bouger ses bras mais il faudra six heures de rééducation par jour pendant plusieurs mois pour bien se servir de ses bras et de de ses mains, selon le Dr James Higgins du Medstar Union Memorial Hospital de Baltimore, un membre de l'équipe qui a réalisé la greffe.

Pour le Dr Jamie Shores, patron du service des greffes de la main à l'hôpital Johns Hopkins, il faut compter de deux à trois ans pour savoir combien de capacité il peut récupérer avec ses deux membres greffés, le temps pour que les nerfs puissent se régénérer.

Cette dernière transplantation des bras provenant d'un donneur décédé a été accompagnée d'un traitement novateur pour empêcher le rejet par l'organisme des nouveaux membres.

Il consiste à greffer des cellules de moelle osseuse du donneur, ont précisé ces chirurgiens.

Cette technique permet de réduire le recours à des traitements anti-rejet qui peuvent provoquer des complications, dont des infections.

Pour cette double transplantation des membres supérieurs, les chirurgiens ont attaché les os, les vaisseaux sanguins, les muscles, les tendons, les nerfs et la peau.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant