Etats-Unis : un projet d'attentat déjoué grâce à deux agents infiltrés

le
0
Etats-Unis : un projet d'attentat déjoué grâce à deux agents infiltrés
Etats-Unis : un projet d'attentat déjoué grâce à deux agents infiltrés

Un jeune homme soupçonné de préparer un attentat-suicide contre une base militaire aux Etats-Unis au nom, selon lui, du groupe Etat islamique, a été arrêté et inculpé vendredi au moment où il allait mettre son projet à exécution, au terme d'une opération d'infiltration du FBI.

L'homme, John Booker, 20 ans, originaire de Topeka (capitale du Kansas, centre des Etats-Unis), a été arrêté et inculpé vendredi pour avoir projeté un attentat au véhicule piégé contre la base de Fort Riley qui abrite la Première division d'infanterie, près de Manhattan, au Kansas, a précisé le ministère de la Justice.

Les matériaux de la bombe étaient «inertes»

Le jeune homme, également présenté dans les documents de justice comme Mohammed Abdullah Hassan, s'apprêtait à faire exploser ce qu'il croyait être une bombe de près de 500 kg, qu'il ne savait pas inerte, en présence de deux agents de la police fédérale FBI qu'il croyait ses complices.

Barry Grissom, procureur fédéral de cet Etat, a indiqué lors d'une conférence de presse à Kansas City que le public ou les militaires n'avaient jamais été mis en danger. «Sans qu'il le sache, les matériaux utilisés pour fabriquer la bombe étaient inertes», a-t-il expliqué.

L'homme, qui projetait l'attentat «soi-disant au nom du groupe Etat Islamique» (EI), selon le procureur, devait comparaître dans la journée devant une cour fédérale de Topeka. Il a été inculpé de tentative d'utiliser une arme de destruction massive, tentative d'atteinte à la propriété avec un explosif, et tentative d'aide à une organisation terroriste étrangère. Il risque la prison à vie.

Un an d'infiltration

Le jeune homme avait été interrogé, puis placé sous la surveillance du FBI depuis qu'il avait publié sur Facebook en mars 2014 des messages de soutien au jihad. Fin 2014, il avait précisé ses menaces après avoir rencontré un, puis deux, agents du FBI se faisant passer pour des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant