Etats-Unis : un jeune Noir de 18 ans tué par la police près de Ferguson

le
4
Etats-Unis : un jeune Noir de 18 ans tué par la police près de Ferguson
Etats-Unis : un jeune Noir de 18 ans tué par la police près de Ferguson

Antonio Martin, noir-américain de 18 ans, a été abattu par la police à Berkeley, dans le Missouri (centre des Etats-Unis), mardi soir, à 23h15 (6h15 heure française. Le drame s'est produit à proximité de Ferguson, touchée en novembre par des émeutes après la décision d'un grand jury de ne pas poursuivre un policier blanc ayant tué cet été Michael Brown, un jeune Noir de 18 ans sans arme.

Les circonstances exactes de la mort d'Antonio Martin dans une station-service restent floues ce mercredi. Le jeune homme aurait pointé un pistolet en direction d'un officier de police qui s'approchait de lui lors d'un contrôle de routine, selon la police du comté de Saint-Louis, en charge de l'affaire, qui s'est exprimée via un message sur Facebook. C'est alors que l'officier aurait tiré, «craignant pour sa vie».

«Nous ne pensons pas que le suspect se soit servi de son pistolet»

Lors d'une conférence de presse, le chef de la police du comté de Saint-Louis, John Belmar, a indiqué que le jeune homme a «pointé un pistolet dans la direction du policier qui a sorti son arme de service et tiré apparemment trois fois». «A priori une balle a touché le suspect, une autre une voiture et une troisième n'a pas été retrouvée», a expliqué John Belmar. «Nous ne pensons pas que le suspect se soit servi de son pistolet», a-t-il ajouté, précisant que les enquêteurs avait retrouvé sur place un pistolet 9 millimètre dont le numéro de série avait été effacé.

La police a diffusé un extrait de la vidéo de surveillance de la station service où l'on perçoit une voiture de police en arrière-plan sans pouvoir suivre la scène avec précision. «Quand quelqu'un pointe un pistolet vers un policier, on ne dispose pas de beaucoup de temps», a justifié M. Belmar. «J'imagine que la plupart d'entre nous se serait senti en état de danger imminent (...) et l'officier a fait un usage proportionné de la force».

VIDEO. Images de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • papy988 le jeudi 25 déc 2014 à 09:14

    Il est ou le problème?

  • jfvl le mercredi 24 déc 2014 à 15:53

    C'est malheureux mais quand ce sont des blancs qui sont abattus on n'en entend pas parler ! Les journalistes traitent l'information comme en France de manière partielle et donc partiale .

  • birmon le mercredi 24 déc 2014 à 14:47

    Lire coupable et non couplé, svp.

  • birmon le mercredi 24 déc 2014 à 14:46

    Quelle que soient son âge et sa couleur, s'il a mis la vie d'un policier en péril, il est légitime qu'il ait été abattu. Sa mère se sent couplé parce qu'elle l'a mal élevé. Quoi de plus normal. Je diras la même chose s'il s'agissait d'un blanc.