Etats-Unis : un ex-parlementaire jugé pour des SMS sexuels envoyés à une mineure

le
0
Etats-Unis : un ex-parlementaire jugé pour des SMS sexuels envoyés à une mineure
Etats-Unis : un ex-parlementaire jugé pour des SMS sexuels envoyés à une mineure

Anthony Weiner, 52 ans, a admis en sanglotant ce vendredi avoir échangé des sextos (soit des textos à caractère sexuel), avec une fille âgée d'alors 15 ans entre janvier et mars 2016, alors que sa femme Huma Abedin, une proche conseillère d'Hillary Clinton, était plongée dans la campagne présidentielle de la candidate démocrate. De tels échanges constituent un délit appelé «transfert de contenu obscène à un mineur».

 

«Je sais que c'était moralement répréhensible et illégal», a déclaré, la voix brisée, Anthony Weiner, devant la juge fédérale de Manhattan Loretta Preska. «J'ai une maladie, mais je n'ai pas d'excuse», a-t-il ajouté. En acceptant de plaider coupable, Anthony Weiner évite le procès et devrait bénéficier d'une peine plus clémente, même s'il a aussi accepté de ne pas contester une condamnation qui ne dépasserait pas 27 mois de prison. Le juge devrait arrêter sa sentence le 8 septembre. Il a été mis en liberté moyennant une caution de 150 000 dollars, un suivi médical et l'obligation de s'enregistrer comme délinquant sexuel.

 

Anthony Weiner, qui fut un temps favori pour remporter la mairie de New York, a défrayé la chronique new-yorkaise des mois durant avec ses sextos et autres échanges à connotation sexuelle avec des femmes parfois mineures sur Twitter et des services de messagerie sur smartphones.

 

Déjà épinglé en 2011 pour des messages sexuels sur Twitter

 

La chute de cet homme politique a été une vraie saga aux multiples rebondissements. Il démissionne du Congrès en juin 2011 après un premier scandale révélant des échanges, sur Twitter, de messages à caractère sexuel avec plusieurs femmes. Mais il fait des excuses publiques, promet de changer, et a un premier enfant avec Huma Abedin. Il réussit à rebondir en devenant le candidat favori pour la mairie de New York lors de la campagne 2013 pour succéder à Michael Bloomberg.

 

Mais rapidement, de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant