Etats-Unis : un bug informatique du contrôle aérien perturbe le trafic

le
0
Etats-Unis : un bug informatique du contrôle aérien perturbe le trafic
Etats-Unis : un bug informatique du contrôle aérien perturbe le trafic

Le ciel américain a été perturbé pendant environ une heure mercredi soir, en raison d'un problème informatique au centre de contrôle aérien de Los Angeles, ont annoncé les autorités. Ce bug informatique a entraîné des retards importants sur tout le territoire.

Peu après 21 heures, heure locale (1 heure du matin jeudi en France), l'Agence fédérale américaine de l'aviation (FAA) a ordonné l'arrêt des décollages au départ et à destination de l'aéroport international de Los Angeles et de tous les aéroports du sud de la Californie. «Le centre de contrôle aérien de la FAA à Los Angeles a connu un problème technique et n'a plus accepté de vols supplémentaires dans l'espace aérien géré par le centre pendant environ une heure», a précisé la FAA dans un communiqué.

Des retards importants à prévoir

Dans la pratique, tous les vols au départ et à destination des aéroports du sud de la Californie ont été cloués au sol. Les vols qui étaient déjà dans les airs et proches de leur destination ont été autorisés à atterrir et certains autres «ont été déroutés», selon la FAA. L'interdiction a été levée peu avant 22h30 (2h30 en France) et le trafic a repris immédiatement.

Des retards importants étaient néanmoins à prévoir, notamment à Los Angeles et San Diego, où le trafic est le plus dense. Une dizaine d'avions à destination de Los Angeles ont été déroutés, selon les autorités de l'aéroport, tandis qu'une trentaine d'appareils ont été interdits de décollage. Certains passagers déjà à bord d'avions cloués au sol ont été débarqués le temps que le problème informatique soit réglé.

L'aéroport de Los Angeles est le troisième plus fréquenté des Etats-Unis. En 2013, il a accueilli plus de 66 millions de passagers, selon les chiffres officiels de l'aéroport.

De nombreux retards ont également eu lieu dans l'est des Etats-Unis, imputables aux mauvaises conditions météorologiques dans ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant