Etats-Unis : un antiquaire dit avoir trouvé la véritable recette du Coca-Cola

le
0
Etats-Unis : un antiquaire dit avoir trouvé la véritable recette du Coca-Cola
Etats-Unis : un antiquaire dit avoir trouvé la véritable recette du Coca-Cola

Le Saint-Graal du soda. Cliff Kluge, un habitant de Géorgie (Etats-Unis), assure être le détenteur d'un secret incroyable, peut-être l'un des mieux gardés au monde : le recette du Coca-Cola ! Cet antiquaire vient de mettre en vente sur eBay un document daté de 1943, acquis lors d'une vente aux enchères et perdu au milieu de centaines de pages d'un chimiste américain.

Le texte, tapé à la machine à écrire, détaille la recette d'un «Cola», évoquant des ingrédients, des temps de cuisson et des mélanges à respecter. L'heureux propriétaire a évidemment pris la peine de masquer les détails importants avant de mettre la photo en ligne. La somme réclamée ? 15 millions de dollars pour un achat immédiat, avec des enchères commençant à 5 millions de dollars.

«Quand j'ai vu ça, je me suis dit que c'était intéressant, je l'ai mis de côté et je l'ai montré à des amis pendant des semaines, explique Cliff Kluge à ABC News, qui précise avoir mis cette recette en lieu sûr après l'avoir étudiée scrupuleusement. Celui qui a tapé cette lettre a vu la recette originale», est-il persuadé. Selon lui, l'entreprise aurait envoyé cette recette à ce chimiste américain parce qu'elle aurait rencontré des difficultés à obtenir tous les ingrédients nécessaires pendant la guerre.

Avant de mettre en vente ce qu'il présente comme la recette magique du Coca, Cliff Kluge dit avoir contacté Coca-Cola. «Ils m'ont qu'ils me rappeleraient dans sept à dix jours et ils ne l'ont jamais fait», regrette-t-il.

L'entreprise de soda, elle, semble ne pas trop s'inquiéter. «Au moins une fois par an, quelqu'un arrive et dit "J'ai la formule originale du Coca-Cola. Combien me donnez-vous en échange?", explique Ted Ryan, l'historien et archiviste de Coca-Cola. Nous savons qu'il n'a pas la vraie formule car il n'en existe qu'une seule copie (cachée dans un coffre au sein du siège de la société à Atlanta, ndlr). Il...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant