Etats-Unis : Trump prêt à faire une exception pour le musulman Sadiq Khan, maire de Londres

le
0
Etats-Unis : Trump prêt à faire une exception pour le musulman Sadiq Khan, maire de Londres
Etats-Unis : Trump prêt à faire une exception pour le musulman Sadiq Khan, maire de Londres

Donald Trump, en tête de la primaire républicaine dans la course à la Maison Blanche, n'avait certainement pas prévu l'élection du maire de Londres Sadiq Khan au moment de sa proposition controversée pour barrer l'entrée des musulmans aux Etats-Unis. Interrogé ce mardi par le New York Times, le magnat de l'immobilier se dit «prêt à faire une exception pour Sadiq Khan».

«Il y aura toujours des exceptions» a répondu Donald Trump à une question du New York Times. La question portait sur l'application qu'il ferait de sa proposition d'interdire l'entrée des musulmans aux Etats-Unis concernant Sadiq Khan. Ce fils d'immigrés pakistanais, musulman, a été élu maire de Londres vendredi. Le milliardaire américain a même ajouté qu'il «serait très heureux de rencontrer Sadiq Khan» rapporte le quotidien. «Je suis très heureux de son élection... Je pense que c'est une très bonne chose et qu'il fera du bon travail».

Le 7 décembre dernier, Donald Trump était pourtant à l'origine d'un scandale international en appelant dans un communiqué à un arrêt temporaire des entrées des musulmans aux Etats-Unis. En meeting en Caroline du Sud, Donald Trump avait déclaré : «J'ai des amis musulmans, ce sont des gens très bien, mais ils savent qu'il y a un problème, et on ne peut plus le tolérer». Le milliardaire affirmait que «de nombreux musulmans sont favorables au djihad violent contre les Américains ou qu'ils préfèrent vivre en vertu de la charia (loi islamique) plutôt que de la Constitution américaine».

VIDEO. Donald Trump veut interdire aux musulmans d'entrer aux Etats-Unis

A l'époque, Donald Trump s'était attiré les foudres de chefs de gouvernement européens. Le porte-parole de David Cameron avait assuré du «désaccord total» du Premier ministre britannique sur cette proposition qu'il jugeait «tout simplement mauvaise, inutile et de nature à semer la discorde». «Monsieur Trump, comme d'autres, entretient la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant