États-Unis - Trois étudiants musulmans abattus : une tuerie raciste ?

le
0
Craig Stephen Hick s'est rendu à la police après la tuerie. La police n'a pas révélé ses motivations, mais sa page Facebook multiplie les prises de position contre les religions.
Craig Stephen Hick s'est rendu à la police après la tuerie. La police n'a pas révélé ses motivations, mais sa page Facebook multiplie les prises de position contre les religions.

Ils étaient musulmans et c'est peut-être pour cela qu'ils sont morts. Mardi soir, un homme a fait feu sur trois étudiants musulmans, tous de la même famille, dans la ville universitaire de Chapel Hill, en Caroline du Nord (sud-est). Le tireur, un homme de 46 ans, s'est rendu de lui-même à la police après la fusillade qui s'est déroulée à proximité du campus. Identifié comme Craig Stephen Hicks, il a été incarcéré à la prison du comté de Durham, selon des médias locaux. Les trois victimes sont Deah Shaddy Barakat, 23 ans, sa femme Yusor Abu-Salha, 21 ans, et la soeur de celle-ci, Razan Abu-Salha, 19 ans, selon le journal local The Chapel Hill News and Observer. Selon les médias locaux, Deah Barakat était étudiant en deuxième année de faculté dentaire. Sa femme comptait commencer son cursus dans la même filière à la rentrée prochaine. Razan Abu-Salha était étudiante à l'université de North Carolina. Une page Facebook a été créée en mémoire des victimes ("Our Three Winners") sur laquelle on voit une photo d'elles, souriantes, apparemment prise lors d'une cérémonie de remise de diplômes. Les deux jeunes femmes portent un foulard. "Fier d'être athée" La police a confirmé dans un communiqué les trois morts et précisé que si elle n'excluait pas un crime raciste, l'enquête préliminaire semble privilégier un problème futile de voisinage "à propos d'une place de parking". "Nos enquêteurs cherchent à...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant