États-Unis : trois cheveux pourront-ils sauver Hank Skinner ?

le
0
De nouvelles analyses ADN confirment qu'une tierce personne se trouvait sur la scène du triple meurtre pour lequel cet Américain de 51 ans attend dans le couloir de la mort depuis 19 ans.

Trois cheveux, c'est peut-être ce qui pourrait permettre à Henry «Hank» Skinner d'en finir avec l'enfer. Accusé d'avoir tué sa compagne Twila Busby et les deux fils de celle-ci le 31 décembre 1993, cet Américain de 51 ans est enfermé depuis dix-neuf ans dans le couloir de la mort au Texas. Il y clame son innocence sans avoir jamais pu la prouver. Après une bataille judiciaire acharnée, les cheveux découverts dans la main d'une des victimes ont enfin été génétiquement analysés. Et trois parmi les quatre ne sont pas ceux de Skinner.

D'après le laboratoire privé d'Arizona chargé des tests génétiques, ces trois cheveux appartiennent à un individu ayant un lien maternel avec les victimes, ce qui n'est pas le cas de Skinner. Avec la publication fin 2012 d'une étude révélant q...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant