États-Unis : Ted Cruz, l'homme qui a bloqué l'Amérique

le
0
Ted Cruz (au centre), sénateur du Texas, s'exprime dans les couloirs du Congrès américain après le blocage sur le vote du budget.
Ted Cruz (au centre), sénateur du Texas, s'exprime dans les couloirs du Congrès américain après le blocage sur le vote du budget.

On l'a surnommé le nouveau Joe McCarthy. Et ce n'est pas un compliment. Ted Cruz, le sénateur du Texas chef de file de la droite radicale et proche du Tea Party, a réussi ces dernières semaines à imposer ses positions extrémistes et à empêcher les républicains de négocier avec les démocrates un compromis sur le budget temporaire. Tout cela pour essayer une dernière fois de bloquer la mise en place de la réforme de la santé d'Obama qu'il abhorre. Résultat, il est en grande partie responsable du "shutdown" et de la paralysie actuelle du gouvernement.Lire aussi États-Unis : un chaos dû à un système politique moribondLe sénateur McCarthy, dans les années 1950, avait lancé une chasse aux sorcières contre les communistes qui, selon lui, avaient infiltré le gouvernement américain. En s'appuyant sur des accusations infondées et mensongères, il a ainsi discrédité des dizaines d'individus qu'il a accusés d'être des espions à la solde de l'Union soviétique. À 42 ans, Ted Cruz emploie les mêmes tactiques, mais pas seulement contre les rouges. Un mois à peine après son arrivée au Sénat, lors de la confirmation de Chuck Hagel (un républicain, comme lui) au poste de secrétaire à la Défense, il a insinué qu'Hagel avait reçu de l'argent de régimes hostiles aux États-Unis, sans la moindre preuve. Un peu plus tôt, il avait déclaré dans un discours au Texas qu'à l'époque où il y était la fac de droit d'Harvard comptait une douzaine...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant