Etats-Unis: Snowden reste introuvable, Google réclame plus de transparence

le
0
Etats-Unis: Snowden reste introuvable, Google réclame plus de transparence
Etats-Unis: Snowden reste introuvable, Google réclame plus de transparence

"Héros" ou "traître", Edward Snowden était introuvable mardi, mais les programmes secrets de surveillance américains qu'il a révélés la semaine dernière suscitaient de plus en plus d'appels à la transparence, émis aussi par Google, mis en cause dans cette affaire.L'ex-consultant de l'Agence de sécurité nationale (NSA) se trouverait selon toute vraisemblance à Hong Kong, où le jeune homme de 29 ans s'était rendu dès le 20 mai, selon le quotidien britannique The Guardian, qui a publié dimanche un long entretien avec lui.Lundi, des journalistes avaient pu identifier l'hôtel à Hong Kong dans lequel avait été réalisé l'entretien de Snowden avec le Guardian, mais l'homme avait changé d'adresse dans la journée.Le géant américain de l'internet Google, mis en cause dans le programme Prism qui permet de surveiller des données de ses utilisateurs, a demandé au gouvernement la permission de publier des informations sur les demandes de ces données, qui lui sont faites au nom de la sécurité nationale, disant n'avoir "rien à cacher".Google publie régulièrement un rapport dit "de transparence" sur les demandes du gouvernement, mais ce document ne répertorie pas celles relevant de la loi Fisa (Foreign Intelligence Surveillance Act), qui permet la surveillance d'étrangers et serait la base du programme Prism.Prism permet aux services de renseignement de surveiller en temps réel les données circulant sur les serveurs des grands groupes informatiques comme Google, Facebook ou Microsoft.Le PDG Facebook Mark Zuckerberg a assuré ses actionnaires qu'aucun service de renseignement n'avait un "accès direct" au réseau et que son groupe passait beaucoup de temps à empêcher les "mauvais pirates" informatiques à s'introduire dans ses ordinateurs."Secrètement traqué"La puissante organisation de défense des libertés individuelles (Aclu) a pour sa part déposé plainte contre un ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant