Etats-Unis : sa femme a voté Trump, il se retrouve expulsé au Mexique

le
1
Etats-Unis : sa femme a voté Trump, il se retrouve expulsé au Mexique
Etats-Unis : sa femme a voté Trump, il se retrouve expulsé au Mexique

Il ne fait pourtant pas partie des «bad hombres». Arrivé aux Etats-Unis il y a 20 ans, le Mexicain Roberto Beristain s'est marié, a eu trois enfants et ouvert un restaurant. Son épouse américaine, séduite par la promesse d'expulser les délinquants, a voté pour Trump, mais c'est son mari qui a été expulsé.

 

«On pensait que (Donald Trump) allait être un bon président car on voulait être en sécurité, et ses promesses d'expulser les criminels nous plaisaient, mais je ne pensais pas que ça finirait comme ça», déclare Roberto, 43 ans, assis dans la Maison du migrant à Ciudad Juarez, au nord du Mexique. 

 

Roberto se sent «trahi»

 

Arrêté en février de l'autre côté de la frontière, faute de pouvoir présenter des documents en règle, il a passé deux mois dans des centres de rétention et a été expulsé lundi dans la nuit vers cette ville frontalière, où il ne compte ni famille, ni amis. Il porte le même pantalon sombre et la même doudoune noire que lors de son interpellation. «Je me sens trahi (...) car ils (les autorités) expulsent des gens biens, qui payent leur impôts et n'ont jamais commis un délit de leur vie», dénonce-t-il.

 

Depuis son arrestation, son histoire, semblable à celles de beaucoup d'autres clandestins, a pris du relief lorsque sa femme Helen, originaire de Mishawaka, dans l'Indiana, a reconnu publiquement avoir voté pour Donald Trump.

 

A lire aussi > Etats-Unis : des opérations anti-clandestins sèment la panique

 

Elle avait été attirée, raconte-t-il, par la promesse du candidat Républicain de renvoyer vers le Mexique les «bad hombres» («individus nuisibles»), en référence aux immigrés latinos narcotrafiquants, violeurs ou criminels. Et pensait que son mari serait à l'abri, ce dernier ayant un casier judiciaire vierge, sans même une infraction au code de la route à son actif. «Ce qui m'a le plus fait mal c'est que (ma famille) me voit arrêté, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 8 mois

    Les gens votent n'importe quoi ....voyez en France avec le Godelureau .....