Etats-Unis: premier test public d'une technologie pour le train du futur Hyperloop

le
0
Etats-Unis: premier test public d'une technologie pour le train du futur Hyperloop
Etats-Unis: premier test public d'une technologie pour le train du futur Hyperloop

La startup américaine Hyperloop One a réalisé mercredi son premier test public pour un système de propulsion censé faire fonctionner le projet futuriste de train à très grande vitesse "Hyperloop".Devant des invités assis sur des gradins, un genre de traîneau a glissé le long d'une courte voie installée dans le désert à proximité de Las Vegas, avant de freiner et s'arrêter dans un lit de sable et un nuage de poussière, a constaté un journaliste de l'AFP.A terme, ce système est censé propulser des capsules transportant des passagers ou du fret sur des coussins d'air dans un tube à basse pression, leur permettant de parcourir en 30 minutes les quelque 600 kilomètres séparant Los Angeles de San Francisco.L'idée de Hyperloop avait été lancée il y a trois ans par le milliardaire américain Elon Musk, déjà derrière les voitures électriques Tesla et la société aérospatiale SpaceX. Le projet est ouvert aux offres concurrentes de plusieurs entreprises des nouvelles technologies, et Hyperloop One est l'une d'entre elles."Aujourd'hui, nous sommes un peu plus près de rendre Hyperloop réel", a commenté le directeur général de cette startup, Rob Lloyd. "Nous transporterons du fret en 2019, et nous pensons que nous aurons des passagers transportés en sécurité par Hyperloop en 2021", a-t-il affirmé."C'est un moment important pour nous en tant qu'équipe", s'est félicité de son côté Shervin Pishevar, cofondateur de Hyperloop One."Nous sommes sur une terre sacrée pour nous. L'équipe a travaillé incroyablement dur pour arriver à ce que nous appelons l'aperçu de notre Kitty Hawk."Kitty Hawk est le petit village de Caroline du Nord proche de l'endroit où les frères Wright avaient fait voler le premier avion en 1903, et Hyperloop One a promis à plusieurs reprises une révolution de même ampleur avec son propre projet.Le traîneau devrait évoluer vers une sorte de châssis pour les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant