Etats-Unis: Obama s'oriente vers une réforme modeste de la NSA

le
0
Etats-Unis: Obama s'oriente vers une réforme modeste de la NSA
Etats-Unis: Obama s'oriente vers une réforme modeste de la NSA

Le président américain Barack Obama devrait choisir une voie modeste pour la réforme des méthodes de surveillance américaines qu'il annoncera vendredi afin d'apaiser la controverse planétaire déclenchée par les révélations d'Edward Snowden, mais le programme Prism d'espionnage d'internet devrait continuer à exister.Selon le New York Times mercredi, le président ne devrait pas annoncer de révolution dans la façon dont l'Agence nationale de sécurité (NSA) récolte et stocke des milliards d'informations relatives aux communications téléphoniques et électroniques aux Etats-Unis et à l'étranger.Un groupe de cinq experts mandatés par Barack Obama a formulé en décembre 46 recommandations, en particulier sur le programme autrefois ultra-secret de récolte des "métadonnées" de l'intégralité des appels téléphoniques passés aux Etats-Unis --la première révélation explosive d'Edward Snowden en juin 2013.Ces métadonnées incluent les numéros appelés, les horaires et durées des appels mais pas les enregistrements des conversations; leur exploitation ne viole donc pas, selon l'administration, le quatrième amendement de la Constitution qui protège les Américains contre les perquisitions et saisies non ordonnées par la justice. Cette interprétation est contestée, y compris devant les tribunaux, par de nombreux parlementaires et associations de défense des libertés."Nous donnons les dernières touches au réexamen de nos programmes de surveillance électronique", a déclaré mercredi Jay Carney, porte-parole de la Maison Blanche, sans commenter l'article du New York Times.Le quotidien a révélé aussi mercredi que la NSA était capable de pénétrer des ordinateurs qui ne sont pas connectés à internet grâce à un système d'ondes radio.Barack Obama ne devrait pas suivre l'avis des experts qui proposaient pour éviter tout abus que le stockage des métadonnées se fasse chez les opérateurs téléphoniques et non ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant