Etats-Unis : Obama condamne les violences de Ferguson

le
0
Etats-Unis : Obama condamne les violences de Ferguson
Etats-Unis : Obama condamne les violences de Ferguson

La tension reste vive à Ferguson. Théâtre d'émeutes raciales la nuit dernière, cette petite ville du centre des Etats-Unis s'attend à de nouvelles violences après l'annonce de la décision du grand jury de ne pas inculper un policier blanc qui a tué début août un jeune Noir sans arme, jugeant qu'il avait agi en état de légitime défense.

Le gouverneur du Missouri a annoncé un important renfort de militaires. Du côté de la famille de la victime, qui a renouvelé l'appel au calme, la colère a laissé place à l'indignation face à un système judiciaire qu'elle estime «cassé»... comme bon nombre d'américains. Barack Obama a condamné mardi les violences de la veille. 

Obama condamne les violences

«Brûler des bâtiments, mettre le feu à des voitures, détruire des biens, mettre des gens en danger: il n'y a aucune excuse à cela, ce sont des actes criminels. Je n'ai aucune sympathie pour ceux qui détruisent leurs propres communautés», a sèchement déclaré le président américain lors d'un discours prononcé à Chicago. 

«Je n'ai jamais vu une loi sur les droits civiques, sur la santé ou sur l'immigration devenir réalité parce qu'une voiture avait été brûlée. Cela est arrivé parce que les gens ont voté, se sont mobilisés, se sont organisés, ont cherché les meilleures réponses politiques pour résoudre les problèmes», a ajouté Barack Obama. 

Darren Wilson, le policier qui a tué Michael Brown, a «la conscience tranquille»

Darren Wilson. Le nom qui enflamme l'Amérique. Ce policier de la ville de Ferguson qui a tué Michael Brown s'est exprimé mardi soir aux Etats-Unis sur la chaîne nationale ABC. Il dit «être désolé» mais avoir «la conscience tranquille». «Tout ce à quoi je pensais, c'est survivre. Il a poussé la porte de voiture contre moi et m'a frappé au visage. Je ne pouvais pas faire autrement (NDLR : que tirer). C'était comme un combat entre un enfant de 5 ans et Hulk Hogan ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant