Etats-Unis : nouvelles révélations sur la mort de Ben Laden

le
0
Etats-Unis : nouvelles révélations sur la mort de Ben Laden
Etats-Unis : nouvelles révélations sur la mort de Ben Laden

Et si Washington avait menti sur la mort d'Oussama Ben Laden ? C'est la thèse défendue par le journaliste d'investigation américain Seymour Hersh dans un long article publié par la London Review of Books. «La Maison Blanche continue de défendre la version selon laquelle l’opération était cent pour cent américaine et ni l'armée ni les services secrets pakistanais n’étaient au courant de l’intervention», écrit celui qui a notamment révélé en 2004 les sévices subis par les prisonniers à Abou Ghraib. Une version digne selon lui «d'un conte de Lewis Carroll», l'auteur d'Alice au pays des merveilles...

Seymour Hersh affirme en particulier que l'administration américaine a collaboré avec les services du renseignement pakistanais pour mener à bien ce raid des forces spéciales américaines contre la résidence où se cachait le chef d'Al-Qaïda à Abbottabad, près d'Islamabad.

La Maison Blanche a toujours affirmé qu'Islamabad n'avait été informé qu'après-coup. «C'est faux, tout comme de nombreux autres éléments du récit de l'administration Obama», lance Seymour Hersh au début de son article qui s'appuie, dit-il, principalement sur une source, un haut-responsable du renseignement américain à la retraite.

Controverse autour de l'article

D'après le journaliste, Ben Laden était vraisemblablement prisonnier des services secrets pakistanais, depuis 2006, dans sa résidence d’Abottabad. Il souligne d'ailleurs que l'homme qui a revendiqué le 11-Septembre était proche d’une académie militaire et d’une caserne de l’armée pakistanaise.

Sa localisation aurait enfin été donnée par un ancien agent des secrets pakistanais à la CIA en échange de la récompense de 25 millions de dollars promise pour la capture du chef d’Al-Qaida. Cette information n'aurait donc pas été extorquée par la CIA aux messagers et au chauffeur d’Oussama Ben Laden comme le dit la version officielle de l'administration Obama.

La ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant