Etats-Unis: nouveau pas vers l'autorisation des téléphones portables en vol

le
0
Etats-Unis: nouveau pas vers l'autorisation des téléphones portables en vol
Etats-Unis: nouveau pas vers l'autorisation des téléphones portables en vol

Le régulateur américain des télécoms a adopté jeudi une proposition marquant un nouveau pas vers l'utilisation de téléphones portables dans les avions de ligne.Adoptée par 3 voix contre 2, la proposition de la Commission fédérale des communications (FCC) autorise les compagnies à se doter des réseaux de téléphonie mobile permettant aux passagers d'envoyer des textos ou, "éventuellement", de passer des appels, indique le régulateur dans un communiqué.L'interdiction de téléphoner en avion, posée en 1991, resterait toutefois en vigueur "par défaut", en l'absence de tels équipements, ajoute la FCC.L'adoption de cette proposition par le régulateur ouvre une période de consultation publique, qui pourrait durer un an, avant une éventuelle adoption finale. L'association américaine des personnels de cabine, qui revendique 60.000 membres, s'est déjà dite résolument opposée à cette proposition.Soixante membres du Congrès ont, eux, signé une lettre ouverte exhortant à autoriser uniquement les envois de textos et d'emails mais à maintenir l'interdiction des appels.Le président de la FCC lui-même a fait part de ses réserves jeudi dans un communiqué distinct. "Laissez moi vous le dire d'emblée, j'ai compris: comme tout le monde, je ne veux pas que la personne assise à côté de moi jacasse à 35.000 pieds (plus de 10.000 mètres) d'altitude", a indiqué Thomas Wheeler.Le ministre américain aux Transports, Anthony Foxx, a, lui, souligné que le rôle de la FCC était simplement d'examiner la "faisabilité technique" de cette mesure avant de se prononcer plus précisément sur l'autorisation ou non des appels pendant les vols.Si cette proposition est formellement adoptée, les nouveaux équipements des compagnies aériennes devront être approuvés par l'Agence américaine de l'aviation civile (FAA), en charge de la sécurité aérienne.Après plus d'un an de consultations, la FAA avait déjà annoncé ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant