Etats-Unis : montée des tensions raciales depuis cet été

le
0
Etats-Unis : montée des tensions raciales depuis cet été
Etats-Unis : montée des tensions raciales depuis cet été

La mort d'un jeune Noir à Berkeley (Missouri), dans la nuit de mardi à ce mercredi, fait écho à d'autres drames survenus depuis cet été aux Etats-Unis. Si les faits précis restent à déterminer dans le cas de Berkeley, la présence de manifestants sur place, peu de temps après l'événement, pour dénoncer la mort d'un Noir, abattu par un policier blanc, s'inscrit dans le cadre d'une mobilisation plus générale aux Etats-Unis pour dénoncer les pratiques de certains policiers blancs envers certains citoyens noirs. Depuis cet été, la mort de trois Noirs dans des conditions controversées, tués par des officiers de police blancs dans quatre affaires différentes, suscite indignation et mobilisation. 

17 juillet : mort d'Eric Garner. Eric Garner est interpellé à New York, soupçonné de vendre illégalement des cigarettes. Il est plaqué au sol par plusieurs policiers. De plus, un policer lui serre le cou, un geste interdit. Dans une vidéo des faits, on l'entend hurler à plusieurs reprises qu'il ne parvient plus à respirer. L'autopsie conclut à un homicide. Le 3 décembre, un grand jury décide pourtant de ne pas inculper le policer responsable de l'étranglement. De nombreuses manifestations ont lieu dans la foulée.

9 août : mort de Michael Brown. Michael Brown est abattu de six balles à Ferguson (Missouri), par Darren Wilson. Michael Brown n'était pas armé quand le policier lui a tiré dessus et des témoins assurent qu'il avait les mains en l'air au moment des tirs. La police avait été appelée après que Michael Brown eut commis un vol dans un magasin. Le 24 novembre, un grand jury populaire décide de ne pas engager de poursuites contre Darren Wilson. Le jury a considéré que le policier avait agi en état de légitime défense après une «altercation». Les faits n'ont pas été filmés. De violentes émeutes éclatent dans la foulée à Ferguson. 

24 novembre : mort d'Akai Gurley. Dans le quartier new-yorkais ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant