États-Unis : les républicains prêts pour d'autres batailles budgétaires

le
0
Le compromis passé entre Barack Obama et les républicains ne concerne que le budget 2011. La bataille pour le budget 2012 commence dès cette semaine et s'annonce encore plus difficile.

De notre correspondant à Washington.

Les républicains, plus unis que jamais, se félicitent d'avoir obtenu de la Maison-Blanche «les plus fortes réductions de dépenses publiques jamais vues». Leur montant n'est cependant que de 38 milliards de dollars, ce qui est bien maigre au regard des 3500 milliards du budget 2010. John Boehner, président de la Chambre des représentants, leader républicain dans les négociations, est parvenu à ce résultat tout en gardant la confiance de son aile droite. Cette dernière, autoproclamée «Tea Party», n'a pas pu profiter de la menace de la mise en chômage technique de 800.000 fonctionnaires civils, pour forcer la suspension des crédits aux centres du Planning familial ou pour empêcher l'Agence pour la protection de l'environnement (EPA) d'appliquer certaines règles en matière de pollution.

Réduire les crédits aux États

Le compromis ne règle que la question du budget 2011 qui expire fin septembre et que les démocrates n'avaient

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant