États-Unis : les «Occupy» priés de lever le camp après 4 décès

le
0
Les autorités de plusieurs villes américaines exigent que les manifestants anti-Wall Street cessent leurs occupations, en marge desquelles quatre décès ont été recensés cette semaine.

Pour les autorités américaines, c'en est trop. Après au moins quatre décès survenus cette semaine dans le sillage du mouvement «Occupy Wall Street», elles ont demandé vendredi aux militants d'évacuer leurs campements dans plusieurs villes américaines.

Dernier décès en date : celui d'un homme tué par balle vendredi à Oakland, en Californie, peut-être après une querelle, dans les environs du campement qui s'y tient depuis un mois. Le Los Angeles Times indique cependant, citant la police, que la victime ne serait pas un membre du camp. Quoi qu'il en soit, le maire de la ville puis la police locale ont réagi en appelant les occupants à «quitter volontairement» les lieux. «Vous avez envoyé au monde un message fort, maintenant il est temps de rentrer chez vous», a déclaré le syndicat de police dans un communiqué. «Si vous partez aujourd'hui, calmement, de votre plein gré, vous montrerez que vous respectez votre ville et ses habitants». Oakland, pendant populaire

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant