États-Unis : les hommes (et les femmes) du président... Trump

le
0
Donald Trump, Melania Trump et Mike Pence au Capitole, le 10 novembre 2016
Donald Trump, Melania Trump et Mike Pence au Capitole, le 10 novembre 2016

À peine l'élection achevée, les États-Unis sont entrés dans une nouvelle phase très active : celle de la transition. Les aspects techniques de ce passage d'une administration démocrate à une administration républicaine sont largement commentés par les observateurs. Dans le même temps, il convient aussi d'observer le ballet des hommes en charge de la conduite de cette transition, et qui nous en dit peut-être plus qu'on ne le croit sur le type de présidence qu'exercera Donald Trump.

La transition est en réalité dans les têtes depuis le printemps : il s'agit d'un long processus, très complexe, d'autant qu'il faut pourvoir 4 000 postes fédéraux, dont 1 100 qui sont soumis à un accord formel du Sénat. Chris Christie, gouverneur du New Jersey, avait alors été nommé à la tête d'un comité restreint, qui comprenait un grand nombre de personnalités très qualifiées et ayant déjà travaillé à cette tâche, auprès de George W. Bush ou de Mitt Romney. On ne part donc pas de rien et le travail avance vite maintenant que Donald Trump a été élu.

À lire aussi : Stephen Bannon, l'idéologue en chef de Donald Trump.

Mais Chris Christie est un républicain très modéré, qui fait partie de l'establishment, cette frange du parti qui a rejeté ? parfois violemment ? le président nouvellement élu. Souvenons-nous que beaucoup d'entre eux avaient même créé un label...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant