États-Unis : les grands enjeux du «fiscal cliff»

le
0
Le compromis budgétaire en vue entre Obama et les républicains devrait permettre de passer l'obstacle du 31 décembre.
o Le «précipice budgétaire», c'est quoi?

L'expression a été inventée par Ben Bernanke, le patron de la Réserve fédérale. Fiscal cliff se traduit par «mur» ou «précipice» budgétaire. Les États-Unis sont en effet au bord d'un gouffre: si aucune loi ne change d'ici au 31 décembre 2012, le 2 janvier 2013, 400 milliards de dollars de réductions de dépenses publiques et 200 milliards de dollars de hausses d'impôts sont mises en place automatiquement, sans vote du Congrès. L'impact de ce choc serait graduel. Mais cela représenterait une secousse de l'ordre de 4 % du PIB, qui replongerait les États-Unis en récession avant l'été. Les 200 milliards de dollars de hausse d'impôts interviendraient sans vote, par l'expiration d'avantages fiscaux dont les Américains bénéficiaient depuis une loi votée sous George W. Bush. Les moins fortunés verr...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant