États-Unis : les failles du plan sur la dette

le
0
Le compromis entre démocrates et républicains pour relever le plafond de la dette n'a apporté qu'une bouffée d'oxygène temporaire aux marchés. Des zones d'ombres demeurent et interdisent aux investisseurs toute euphorie.

Prudents, tel est le verdict qui semble émerger des marchés à propos du compromis trouvé entre républicains et démocrates pour relever le plafond de la dette. Les Bourses européennes ont clôturé en nette baisse ce lundi et Wall Street est dans le rouge à mi-séance.

Les dirigeants européens ont salué le relèvement de 2400 milliards de dollars de la limite légale de l'endettement américain. De quoi tenir jusqu'en 2013, après l'élection présidentielle américaine de novembre 2012. «Ce plan lève une forte incertitude qui planait ces derniers jours sur les marchés à propos d'un risque de récession aux États-Unis, se félicite Philippe Waechter, responsable de la recherche économique chez Natixis AM. En effet, si aucun accord n'avait été trouvé avant le 2 août, l'État fédéral n'aurait pu dépenser que ce qu'il gagne, ce qui aurait plombé la croissance.» Mais les économistes restent circonspects: le plan manque de détails et d'ambition.

o Quel cal...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant