Etats-Unis : les élections de mi-mandat lancent la campagne présidentielle

le
0
Etats-Unis : les élections de mi-mandat lancent la campagne présidentielle
Etats-Unis : les élections de mi-mandat lancent la campagne présidentielle

Il n'a pas attendu longtemps. Rand Paul, sénateur américain du Kentucky,  membre du Tea party au sein du parti républicain, a, sitôt les premiers résultats des mid-terms connus, voulu tourner Hillary Clinton en ridicule. «Aujourd'hui les électeurs envoient un message au président Obama et à Hillary Clinton, en rejetant leurs politiques et, souvent, leurs candidats», écrit-il sur Twitter, accompagnant son propos de photos de l'ancienne première Dame soulignées de la mention «#Hillaryslosers», les «perdants d'Hillary», aux côtés de candidats battus mardi. Une manière de dire à l'ancienne sénatrice et secrétaire d'Etat qu'elle appartient pour longtemps au camp des perdants alors qu'elle a redoublé d'efforts pendant les meetings pour parler d'avenir aux Américains.

Today voters sent a message to Pres. Obama & Hillary Clinton, rejecting their policies & often, their candidates. pic.twitter.com/uQ07JIkwU9-- Senator Rand Paul (@SenRandPaul) 5 Novembre 2014

Le sénateur du Kentucky lance ainsi le premier round de la campagne présidentielle américaine, lui qui aspire à se présenter pour le parti républicain face à l'ancienne secrétaire d'Etat démocrate. Tous deux espèrent obtenir l'investiture de leur parti respectif au terme des primaires. Et pour marquer son territoire de principal opposant à l'héritière démocrate du président Barack Obama, Rand Paul multiplie les attaques ad nominem depuis septembre. Pas une réunion, pas un meeting de campagne  sans que ce «libertarien», fils de l'homme politique Ron Paul, ne cite et contredise à tout propos sa future -il l'espère- adversaire. Mais les candidats se pressent chez les Républicains, parmi lesquels Jeb Bush, le frère de George W., Scott Walker, Rick Santorum ou Rick Perry. 

De son côté, l'ancienne ministre des affaires étrangères de Barack Obama préparerait activement sa candidature, consultant à tout va, selon CNN, pour constituer son ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant