Etats-Unis : les dangereux évadés de Dannemora auraient été repérés

le
0
Etats-Unis : les dangereux évadés de Dannemora auraient été repérés
Etats-Unis : les dangereux évadés de Dannemora auraient été repérés

La chasse à l'homme s'intensifie. Des individus correspondant aux descriptions de David Sweat et Richard Matt, les deux dangereux évadés du centre pénitentiaire de Dannemora (Etat de New York) le 6 juin, auraient été repérés à Friendship, dans le Maryland. Selon les médias locaux, des centaines de policiers sont mobilisés ce samedi autour de Friendship et de nombreux barrages ont été mis en place dans un secteur de quelques kilomètres. Une équipe du Swat, l'équivalent de Raid français, est notamment déployée et des hélicoptères des forces de l'ordre survolent la zone.

On ignore s'il s'agit bien de David Sweat et de Richard Matt, mais la police a vraisemblablement jugé crédibles certains témoignages corroborés par des images de vidéosurveillance. Depuis plusieurs jours, les deux hommes auraient en effet été repérés dans plusieurs zones dans un rayon de 350 kilomètres autour de la prison de Dannemora, d'où ils se sont évadés il y a deux semaines. Une information dévoilée seulement vendredi soir par la police et qui met fin aux rumeurs de départ des deux fuyards pour le Mexique.

Dans le même temps, les forces de l'ordre continuent de vérifier d'autres informations. «La police suit actuellement une piste dans le comté de Steuben, les deux évadés de la prison de haute sécurité de Clinton y ayant été peut-être aperçus», a déclaré le major Craig Hanesworth. «Les forces de sécurité et les enquêteurs fouillent une zone de chantier dans la ville d'Erwin», a précisé ce dernier.

Si les deux hommes repérés s'avèrent être David Sweat et Richard Matt, leurs heures de liberté pourraient être comptées. D'autant qu'une récompense de 100 000 dollars a été promise par les autorités pour toute information permettant leur capture. Mais là où le bât blesse, c'est que justement, depuis l'annonce de cette prime mirobolante, des centaines de témoignages affluent de tout le pays. Appât du gain oblige, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant