États-Unis : les candidats républicains prennent Trump pour cible

le
0
Donald Trump n'est pas apparu très à l'aise mercredi soir lors du débat télévisé des républicains.
Donald Trump n'est pas apparu très à l'aise mercredi soir lors du débat télévisé des républicains.

C'est un peu comme si on avait regardé douze épisodes à la suite de Survivor, l'équivalent américain de Koh-Lanta. Le débat, qui a duré 2 heures 45 hier, était un sacré test d'endurance pour les candidats républicains mais aussi pour les téléspectateurs. Comme dans l'émission de télé-réalité, il y avait des challenges ; le premier étant pour les dix candidats d'essayer de faire taire Donald Trump, qui caracole en tête des sondages et monopolise l'attention des médias. L'homme est rompu à l'exercice : il a été pendant quatorze saisons la star de The Apprentice, autre émission de télé-réalité américaine.

Mercredi soir, le débat a eu lieu dans la bibliothèque de Ronald Reagan. Un sacré clin d'oeil quand on sait que le héros des républicains avait presque édicté un onzième commandement sur la base du principe : « Tu ne parleras pas mal de tes collègues républicains. » Les uns après les autres, les candidats à la primaire s'en sont pourtant donné à coeur joie, et sont tous rentrés dans Donald Trump.

Pas la carrure pour contrôler l'arsenal nucléaire, totalement ignorant en matière de politique étrangère... Carly Fiorina, l'ex-patronne de Hewlett Packard, l'a même qualifié d'« amuseur ». « Nous n'avons pas besoin d'un apprenti à la Maison-Blanche, on en a déjà un », a renchéri Scott Walker, le gouverneur du Wisconsin. Jeb Bush, que Trump a particulièrement ridiculisé depuis des...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant