États-Unis : le tireur de Fort Hood condamné à mort

le
0
Accusé du meurtre de 13 personnes en 2009 sur une base militaire, l'ancien psychiatre Nidal Hasan attendait sa condamnation pour pouvoir « mourir en martyr ».

Nidal Hasan a obtenu ce qu'il cherchait: la peine capitale. L'ex-psychiatre de la base texane de Fort Hood, accusé d'avoir tué 13 soldats le 5 novembre 2009, a été reconnu coupable des 45 chefs d'accusation retenus contre lui. Après deux heures de délibérations, le jury a prononcé une condamnation à mort. Si une peine sévère ne faisait aucun doute, Hasan ayant reconnu les faits dès le début du procès, la condamnation à mort, sentence rarissime dans les tribunaux militaires américains, était moins prévisible.

Hasan a tout fait pour être condamné. Il a d'abord congédié son équipe d'avocats pour assurer seul sa défense. Il a mené une stratégie bancale, qui oscillait entre des révélations fracassantes sur sa culpabilité et un mutisme glacial face aux survivants et aux témoins. Dès l'ouverture du procè...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant