Etats-Unis : le téléphone rouge d'Adolf Hitler vendu aux enchères 243.000 dollars

le
0

« L’arme la plus destructrice de tous les temps, qui a conduit à la mort de millions de personnes partout dans le monde » : c'est par ces termes racoleurs et cyniques qu'était présenté le téléphone rouge d'Adolf Hitler mis aux enchères par la maison Alexander Historical Auctions aux Etats-Unis.

 

Comme si cela ne suffisait pas, la maison Alexander précise avec forces détails que ce téléphone a été «l'appareil portable de la destruction d'Hitler, utilisé dans les voitures, les trains, ses quartiers généraux». La vente se déroulait par téléphone et l'acquéreur restera anonyme. L'appareil a été adjugé à 243.000 dollars, un prix conforme à celui estimé. 

 

En France, une telle vente n'aurait probablement pas été possible. En avril 2013, une tenue de déporté d'un camp de concentration nazi, a été retirée d'une vente de l'hôtel Drouot. «Quelle valeur pécuniaire accorder à un tel objet qui n'a pas vocation à se retrouver de manière malfaisante dans une collection privée, et dont la place serait plutôt au musée ? », s'est interrogé le Conseil des ventes volontaires (CVV), selon «le Figaro».

 

«Je ne veux plus le cacher»

 

C’était également la volonté de Ranulf Rayner, le fils de Sir Ralph Rayner. Cet ancien brigadier britannique s'était rendu à Berlin début mai 1945, au lendemain de la reddition de l'Allemagne nazie, et avait mis la main sur ce téléphone frappé du nom d'Adolf Hitler et d'une croix gammée surmontée d'un aigle, symbole du Troisième Reich. « Je ne veux plus le cacher, je veux qu’il puisse rappeler les horreurs de la guerre », confie Ranulf Rayner à CNN.

 

Plus de soixante-dix ans plus tard, la peinture rouge du téléphone Siemens à cadran s'est érodée et dévoile la couleur noire initiale de l'appareil en bakélite.

Les enchères, qui se sont déroulées dans le Maryland, sur la côte est des Etats-Unis, ont porté sur plus de 1.000 objets au ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant