États-Unis : le hameau où il faut être d'origine allemande

le
1
À Long Island, une communauté interdit à ses membres de vendre leur maison à quelqu'un qui ne serait pas d'origine allemande (photo d'illustration).
À Long Island, une communauté interdit à ses membres de vendre leur maison à quelqu'un qui ne serait pas d'origine allemande (photo d'illustration).

Un quartier réservé à des habitants d'origine allemande. À Long Island, une île à quelques kilomètres des bruyantes avenues de New York, une communauté vit comme hors du temps. Jusqu'aux premières heures de la Seconde Guerre mondiale, les rues étaient baptisées en hommage à Adolf Hitler ou Joseph Goebbels. Des drapeaux ornés de croix gammées flottaient dans l'air. Et des trains partaient chaque été de Pennsylvania Station, une gare au c?ur de Manhattan, vers ce qui était alors un camp de vacances voué au nazisme.

De ce passé peu reluisant, une seule règle aussi surprenante qu'incompréhensible subsiste. Tous les habitants de ce hameau baptisé Yaphank doivent justifier de leur ascendance germanique pour devenir propriétaires. Un couple a déposé une plainte en fin de semaine dernière pour tenter de faire évoluer les règles, ré

vèle le New York Times, qui y consacre un long reportage. Philip Kneer et Patricia Flynn-Kneer possèdent une maisonnette depuis presque 20 ans. Ils cherchent à la vendre, mais le règlement de la communauté ? propriétaire du terrain ? leur interdit d'apposer un panneau pour le signaler. « Vous avez la sensation d'être un animal en cage. C'est terrible pour tout le monde ? pour mes enfants, pour mon couple, et même pour mes chiens », témoigne le père de famille.

Un quartier presque 100 % blanc

Poster une petite annonce dans un journal local ? Tout aussi impossible...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le mercredi 21 oct 2015 à 13:07

    J'aime la phrase 100% blanc, il y a donc des noirs d'origine allemande.... sacrés journaleux !!!!