États-Unis : le «French bashing» séduit toujours les républicains

le
0
VIDÉO - «On n'est pas français. On ne se rend pas ». La phrase prononcée par le républicain Pete Sessions dans le cadre d'une discussion sur le «shutdown» rappelle que le ressentiment antifrançais est une constante de ce parti.

Mais que viennent faire les Français dans cette histoire? La scène s'est déroulée la semaine dernière, à Washington, près d'un monument dédié à la Seconde Guerre mondiale. Monument normalement fermé à cause de la paralysie budgétaire, mais que plusieurs élus ont fait rouvrir de force. Un homme non identifié a alors interpellé Pete Sessions, membre républicain de la Chambre des représentants, sur la fermeture partielle de l'État fédéral américain. «Organisez un vote», a-t-il lancé. «Écoutez, on n'est pas français. On ne se rend pas», a alors répondu le Texan Pete Sessions assimilant ainsi un éventuel compromis avec les démocrates à une capitulation, comme celle de la France en 1940 face à l'Allemagne nazie. Une vidéo de la scène a été ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant