Etats-Unis : le ciel de Donald Trump s'assombrit un peu

le , mis à jour à 22:32
0
Etats-Unis : le ciel de Donald Trump s'assombrit un peu
Etats-Unis : le ciel de Donald Trump s'assombrit un peu

Las! Le réveil a été douloureux ce jeudi pour Donald Trump lui-même et le parti républicain dans son ensemble. Deux nuages assombrissent depuis quelques heures le ciel de Cleveland (Centre des Etats-Unis) où se tient la convention. 

 

Mercredi, dans la nuit et à la grande surprise des délégués républicains réunis à la QuickLoans Arena, Ted Cruz, candidat malheureux à la primaire a refusé d'apporter son soutien au magnat de l'immobilier.

 

Ted Cruz recadré

 

Ted Cruz avait averti Trump il y a plusieurs jours. «Que chacun  vote en conscience» a clamé hier à la tribune de la convention le sénateur du Texas. Le sénateur Cruz, qui n'a toujours pas digéré les attaques ad nominem lancées par Trump pendant les primaires contre sa femme et sa.famille, a immédiatement été recadré par le ténors du parti. «Ted Cruz agit en égoïste», à déclaré Chris Christie, gouverneur de New York. 

 

Mais le mal est fait. Donc autant plus qu'une autre ombre a assombri le tableau de la belle unité que veut renvoyer Trump depuis le début de la convention. Dans une interview au New York Times, Donald Trump a développé les grands axes de sa future stratégie diplomatique.

 

Division sur la politique étrangère

 

Parmi eux, une disposition qui a choqué les Républicains et le pays : revenant sur un des piliers de la politique extérieure des Etats-Unis depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, Trump affirme que l'engagement auprès d'un de leurs alliés dans le cadre de l'OTAN ne sera plus automatique s'il était élu à la Maison blanche.

 

«America first» a déclaré Donald Trump dans cet entretien. Les intérêts des Etats-Unis passeront avant ceux des autres, seraient-ils des alliés. Une révolution à laquelle se greffe en outre un risque de division car cette prise de position est radicalement opposée à celle toujours défendue... par Mike Pence, le gouverneur de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant