États-Unis : le bras droit de Trump dans la tourmente

le
0
Steve Bannon, le nouveau directeur général de campagne de Donald Trump.
Steve Bannon, le nouveau directeur général de campagne de Donald Trump.

Steve Bannon aura décidément passé une bien mauvaise journée ce vendredi. Alors que le Guardian révèle sur son site internet que le nouveau directeur général de campagne de Donald Trump aurait commis une fraude électorale, la presse américaine revient sur ses violences conjugales.

« Personne ne vit ici »

Selon le quotidien britannique, le bras droit du candidat républicain à l'élection présidentielle américaine a en effet utilisé une adresse où il ne vit pas pour s'inscrire sur les listes électorales de Floride, un État-clé dans la course à la Maison-Blanche.

« J'ai vidé la propriété. Personne ne vit ici? Nous allons bientôt construire ici », a assuré au journal le propriétaire de la maison dans laquelle Steve Bannon a dit résider lors de son inscription sur les listes électorales du « swing state ». Quant aux voisins, ils confirment que personne n'y a mis les pieds depuis plusieurs mois. Steve Bannon avait loué la maison pour sa troisième femme, Diane Clohesy, dont il aurait divorcé en 2009 selon le Guardian.

« L'élection sera truquée »

Si ni Steve Bannon, ni son ex-femme, ni Donald Trump n'ont accepté de commenter l'affaire, Joshua Miller, un porte-parole de la campagne du milliardaire américain, a indiqué dans un courriel que « M. Bannon a emménagé dans un autre endroit en Floride », refusant d'en dire plus.

...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant