États-Unis : Larry Flynt se prononce contre la peine de mort de son agresseur

le
0

Le producteur américain de films pornographiques Larry Flynt a exhorté l'État du Missouri (centre) à ne pas exécuter l'homme qui l'a rendu paraplégique et dont l'exécution est programmée pour le 20 novembre. Dans une lettre parue jeudi sur le site Hollywoodreporter.com, le producteur de 71 ans, cloué dans un fauteuil roulant depuis 35 ans, se livre à un vibrant plaidoyer contre la peine de mort alors que se profile l'exécution de son agresseur.

Joseph Paul Franklin, un partisan de la suprématie blanche condamné à mort pour un meurtre en 1997, a avoué avoir tiré sur le cinéaste en 1978 devant un tribunal de Géorgie (sud-est) où Flynt venait répondre d'une inculpation pour obscénités. "Il m'a pris pour cible à cause d'une photo" mettant en scène un homme noir avec une femme blanche, a rapporté Flynt. "Franklin a reçu par la cour suprême du Missouri une sentence de mort par injection le 20 novembre. J'ai toutes les raisons de me réjouir de cette décision, mais ce n'est pas le cas", écrit Flynt. "J'ai passé de nombreuses années dans ce fauteuil roulant pour penser à cette question. À mon avis, la seule motivation derrière la peine de mort, c'est la vengeance, et non la justice. Et je pense foncièrement qu'un gouvernement qui interdit le meurtre parmi ses concitoyens ne devrait pas s'employer lui-même à tuer des gens." Évoquant le coût de la peine de mort, ou encore son prétendu effet dissuasif, le producteur ajoute que "la prison à...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant