Etats-Unis: la visite du médecin à domicile revient, portée par les nouvelles technologies

le
0
Etats-Unis: la visite du médecin à domicile revient, portée par les nouvelles technologies
Etats-Unis: la visite du médecin à domicile revient, portée par les nouvelles technologies

Plusieurs sociétés, portées par la technologie mobile et un modèle économique avantageux, remettent au goût du jour la visite du médecin à domicile aux Etats-Unis, devenue une rareté depuis des décennies.La poussée de fièvre d'un enfant ou un mal de gorge soudain valent-ils de passer plusieurs heures aux urgences un soir de semaine ou un dimanche ?Aux Etats-Unis, la télémédecine offre déjà une alternative à ce dilemme. Selon l'Association américaine de télémédecine (ATA), 450.000 personnes ont consulté un médecin par internet en 2015 pour des affections bénignes.Mais la visite du médecin généraliste à domicile, qui représentait 40% des consultations en 1930, ne pèse pratiquement plus rien aujourd'hui.Devant ce constat et inspirés par l'exemple français de SOS Médecins, deux entrepreneurs, le Français Gaspard de Dreuzy et le Suisse Philip Eytan, associés à un technicien mexicain virtuose, co-fondateur d'Uber, Carlos Salazar, ont créé Pager, lancé en juillet 2014 à New York.Cette application, téléchargeable et utilisable depuis un smartphone, permet de recevoir la visite d'un médecin chez soi dans les deux heures.Pager, qui a levé depuis sa création 25 millions de dollars auprès d'investisseurs, a rapidement été comparé à Uber, la plateforme de mise en relation entre particuliers et chauffeurs."Cela ne nous gêne pas", dit Philip Eytan à l'AFP, "mais c'est un peu simpliste".Pour lui, "Pager est une plateforme de triage", qui peut mener à une consultation à domicile, mais aussi à une téléconsultation ou une visite aux urgences, selon le premier avis à distance d'un professionnel de santé."C'est du +healthcare on demand+ (de la santé à la demande). On va trouver la bonne personne au moindre coût pour traiter ce que vous avez", explique Philip Eytan.Car si le confort du patient, suivi chez lui, est un atout important de Pager, c'est avant tout la dimension financière ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant