Etats-Unis : la Société Générale à son tour menacée d'un procès

le
19
Etats-Unis : la Société Générale à son tour menacée d'un procès
Etats-Unis : la Société Générale à son tour menacée d'un procès

Après la BNP-Paribas, une nouvelle banque française est sous la menace d'un procès aux Etats-Unis. Un tribunal américain a refusé de classer une plainte de la banque britannique Northern Rock, qui accuse la Société générale de l'avoir trompée sur la qualité de prêts immobiliers à risque (les fameux subprime) qu'elle lui avait vendus, ouvrant la voie à un procès contre la banque française.

Le juge new-yorkais Melvin Schweitzer estime que Northern Rock, sauvée de la débâcle des subprime en 2007 par l'Etat britannique, dispose d'éléments «suffisants» pour attaquer en justice la Société générale pour fraude. Le procès n'est pas attendu avant 2015, a indiqué Bruce Grace, avocat de Northern Rock, qui réclame à la SocGen quelque 34 millions de dollars (25 millions d'euros environ). Une somme toutefois sans commune mesure avec l'amende de 8,834 milliards de dollars, soit 6,45 milliards d'euros que, au début de l'été, la BNP Paribas a accepté de payer pour échapper à un procès. Il s'agissait de la pénalité financière la plus lourde jamais infligée par les Etats-Unis à une banque étrangère, après que BNP Paribas a reconnu avoir violé des embargos américains contre Cuba, l'Iran et le Soudan.

La Société générale peut, elle aussi encore éviter un procès en concluant un accord avec Northern Rock. C'est ainsi qu'ont été réglés la plupart des litiges remontant à la crise immobilière et financière de 2008, par négociations à l'amiable entre les banques et les investisseurs lésés.

Northern Rock accuse la banque de financement et d'investissement de Société Générale, SGCIB, de lui avoir vendu en juin 2007 des prêts toxiques rattachés aux produits financiers complexes RMBS (Residential Mortgage-Backed Securities) et CDO (titres dérivés adossés à des crédits immobiliers). Elle fait par exemple valoir que la Société générale savait pertinemment que certains emprunteurs étaient insolvables.

La ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nicog le mercredi 13 aout 2014 à 11:03

    Et toujours rien au niveau fiscal (Bercy) du coté des entreprises U*S opérant en France qui refacturent tous les benef faits en France à des Stés off shore bidon afin de réduire le benef net à zero et ne payer aucun IS ? Y dorment ou quoi à Bercy ?

  • M78543 le mercredi 13 aout 2014 à 09:57

    la city , la pire banque du monde en rehypothequant de facon illimitée les comptes clients meme segrégés , pour info les US c'est maxi 140 % ...... certains se souviennent de la faillite de MFG

  • fred1903 le mercredi 13 aout 2014 à 09:56

    ils sont dans toutes les magouilles la SG c'est la faute a Kerviel surement.

  • frk987 le mercredi 13 aout 2014 à 09:49

    Un peu facile le chantage, on a fait des co..ies sans nom, mais vous les Etats êtes obligés de nous soutenir pour préserver les avoirs des déposants électeurs. Effectivement il n'y avait pas d'autres solutions, je le précise pour les dettes engendrées par NS au dire des socialos, maintenant que les banques renouent avec les bénéfices, c'est normal d'être taxé à 100%.

  • frk987 le mercredi 13 aout 2014 à 09:46

    Salaf67, les US se seraient attaqués uniquement aux banques européennes que l'on pourrait crier au scandale, mais les banques US ont donné de la même façon. Les banques mondiales ont foutu l'économie occidentale au tapis et ruiné les pays, qu'ils assument.

  • jean.e le mercredi 13 aout 2014 à 09:45

    Sortons de l otan et envoyons ballader les amerlocks

  • salaf67 le mercredi 13 aout 2014 à 09:36

    Le trio sapin hollande montebourg a bien rigolé et s'est frotté les mains, lorsque les US se sont attaqué aux banques suisses. Aujourd'hui le même trio se fait bien plus discret. Les US veulent faire creuver l'Europe c'est très clair.

  • pmassolo le mercredi 13 aout 2014 à 09:32

    La vieille sentinelle en poste avancé qu'est la GB au profit des USA,profite de l'ignominieusefaçon de se "faire de l'argent" inventée par les americains depuis les subprimes.Si,on continue comme cela on peut très bien imaginer chacun fouillant dans ses poubelles en espérant trouver un moyen de faire payer les banques européennes.Bien dégoutant tout çà,bien hypocrite,bien anglo-saxon...

  • stochast le mercredi 13 aout 2014 à 09:30

    Le pire titre de l'histoire du journalisme. Comment peut-on établir un parallèle entre l'affaire BNP Paribas et celle-ci ? Ils sont prêts à tout pour vendre leur feuille de chou...

  • pmassolo le mercredi 13 aout 2014 à 09:28

    Alors on fait les fonds de tiroir. La vieille sentinelle en poste avancé qu'est l