Etats-Unis : la NSA perd l'accès aux données téléphoniques des Américains

le , mis à jour à 09:49
1
Etats-Unis : la NSA perd l'accès aux données téléphoniques des Américains
Etats-Unis : la NSA perd l'accès aux données téléphoniques des Américains

Les grandes oreilles de la NSA sont priées de se replier. L'autorisation de la collecte par la NSA des données téléphoniques des Américains a expiré dans la nuit de dimanche à lundi, faute d'avoir obtenu le renouvellement de ce programme révélé au grand public par Edward Snowden, ex-consultant de la NSA exilé en Russie.

Le Sénat américain n'a pas réussi à trouver un accord pour éviter l'expiration de la section 215 du Patriot Act, fondement juridique de la collecte des métadonnées (horaires et durées d'appel, numéro appelé) de tous les appels téléphoniques américains à minuit et 1 minute, heure de Washington, soit à 9h01 ce lundi matin heure française.

« A partir de ce (dimanche) soir les employés de la NSA qui consultaient la base de données ne pourront plus le faire, tout cela grâce au sénateur Rand Paul » qui a bloqué la procédure, a déclaré, furieux, le sénateur Richard Burr, président de la commission du renseignement du Sénat. Rand Paul, lui, s'est félicité d'être parvenu à bloquer seul la procédure. « Irresponsable », a réagi dans la soirée la Maison Blanche, qui a demandé au Sénat de faire en sorte que l'autorité légale du programme soit rétablie le plus rapidement possible. La semaine dernière, le bureau ovale avait multiplié les mises en garde. « Malheureusement, certains essaient d'utiliser ce débat pour marquer des points politiques», avait déclaré le président Barack Obama, en visant Rand Paul, candidat à la course présidentielle.

Le Patriot Act en souffrance

Le Sénat va continuer cette semaine à examiner le texte bloqué dimanche soir, Rand Paul ne pouvant retarder trop longtemps la procédure et un grand nombre de sénateurs, républicains et démocrates, ayant manifesté leur soutien.

Le texte en souffrance au Sénat, le USA Freedom Act, prolonge pour quelques mois la collecte des données par la NSA, le temps de permettre aux compagnies téléphoniques de mettre ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • guerber3 le lundi 1 juin 2015 à 10:40

    Ce genre d' info, c' est pour les naïfs et les incultes...!!!