Etats-Unis: la mort, racontée sur Twitter

le
0
Etats-Unis: la mort, racontée sur Twitter
Etats-Unis: la mort, racontée sur Twitter

Pendant des jours, le journaliste américain Scott Simon a chroniqué l'agonie de sa mère de 84 ans sur Twitter, brisant un tabou largement répandu que la mort est une affaire privée.Aux Etats-Unis, les derniers moments d'une vie ne sont pas des moments à exposer publiquement. Pourtant, le journaliste de la radio publique NPR, 61 ans, a choisi de partager ses peines et ses pensées avec ses 1,26 million de followers sur Twitter et de fait, le monde entier.En 140 caractères ou moins, l'animateur de l'émission Weekend Edition Saturday a fait connaître les dernières plaisanteries de sa mère, Patricia Lyons Simon Newman, hospitalisée en soins intensifs dans un hôpital de Chicago (nord). Il a publié des photos de sa chambre, et de la vue de la fenêtre.Et dans les tout derniers moments lundi, il a raconté sur @nprscottsimon: "Le coeur est en train de s'arrêter". Puis: "Les cieux se sont ouverts au-dessus de Chicago et Patricia Lyons Simon Newman vient de monter sur scène".Le lendemain: "On se réveille et on réalise qu'on ne rêvait pas. C'est arrivé. Pleurer. Hier, on ne pouvait pas".Les tweets ont continué toute la semaine, avec Scott Simon évoquant le personnel du crematorium ("des gens sympathiques"), les perruques de sa mère ("Qui connaît une association de cancéreux à qui les donner?" ou la nécessité d'aller à la poste pour faire arrêter le courrier.Les réactions ont été partagées, de l'éloge à la colère."Ce qu'a fait Scott Simon est merveilleux, intime", dit un commentaire à un article du Washington Post relatant l'histoire. "Morbide et irrespectueux", dit un autre dans le Los Angeles Times, qui estime que cette chronique "n'est pas sur sa pauvre mère mourante. Elle est sur LUI".Selon le bureau du recensement, les "baby boomers", nés entre 1946 et 1964, dont Simon, représentaient 76,4 millions de personnes l'an dernier, soit un quart de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant