États-Unis : la mère de «Baby Hope» sort du silence

le
0
La mère de cette petite fille, dont le meurtrier a été arrêté samedi après 22 ans d'enquête, est sortie de son silence. Elle explique avoir eu «peur» de signaler sa disparition car elle ne parlait pas anglais.

Vingt-deux ans après le meurtre de sa fille, la mère de «Baby Hope» sort enfin du silence. «Je ne suis pas allée à la police parce que j'avais peur qu'on ne m'écoute pas. J'avais peur, je ne parlais pas la langue», a expliqué Margarita Castillo, 52 ans à la chaîne Telemundo NY dans une interview en espagnol diffusée mardi soir.

Jusqu'à la semaine dernière, «Baby Hope» n'avait pas de prénom. Elle avait été trouvée en juillet 1991 dans une glacière, cachée dans un sac plastique sous des cannettes, près d'une voie express, au nord-ouest de Manhattan. Elle avait 4 ans, avait été violée, portait des traces de coups et semblait sous-alimentée. Personne n'avait jamais réclamé le corps, ce qui avait profondément choqué les New-Yorkais: elle avait ainsi ét...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant