États-Unis : la folle saison du «shopping» bouscule les traditions

le
0
Les grands magasins ont démarré leurs soldes de fin d'année jeudi, le jour même de Thanksgiving. Du jamais-vu.

Plus rien n'est sacré. Même plus Thanksgiving. À l'exception des résidents de Nouvelle-Angleterre, où l'ouverture des grands magasins le jour de la fête familiale de Thanksgiving est toujours interdite, une trentaine de millions d'Américains ont commencé leurs achats de fin d'année dès jeudi. Traditionnellement, le coup d'envoi de la saison frénétique du shopping était donné le vendredi. Surnommé «Black Friday», c'est ce lendemain de fête que de très nombreux commerçants se retrouvent enfin «in the black», c'est-à-dire commencent à dégager des bénéfices. Mais cette année, pour plusieurs raisons, la folie s'est manifestée plus tôt. C'est d'autant plus paradoxal que la progression des ventes d'ici à la fin de l'année s'annonce la plus maigre depuis 2009, soit de l'ordre de 2,4%, selon les sondages. Voilà plusieurs jours que les géants de la distribution...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant