Etats-Unis : la Cour suprême va se pencher sur la dette de Porto Rico

le
1
Des manifestants protestent, devant Wall Street, à New York, contre les mesures d'austérité en vigueur dans l'archipel.
Des manifestants protestent, devant Wall Street, à New York, contre les mesures d'austérité en vigueur dans l'archipel.

La dette de cet archipel des Caraïbes, rattaché aux Etats-Unis, atteint 66 milliards d’euros.

La Cour suprême des Etats-Unis a accepté vendredi 5 décembre de se pencher sur le recours formulé par Porto Rico contre une décision de justice l’empêchant de se déclarer en faillite pour restructurer sa dette. Pour la justice, Porto Rico ne peut pas se placer sous un régime légal de faillite, à l’inverse des municipalités américaines comme Detroit, qui a profité d’une telle option en 2013. Cette décision de la plus haute instance judiciaire américaine offre l’occasion à l’archipel d’obtenir une voie de sortie de son surendettement atteignant un niveau critique, environ 72 milliards de dollars (66 milliards d’euros). Il a d’ailleurs évité à la dernière minute cette semaine un défaut de paiement.

Parfois surnommé la « Grèce des Caraïbes », cet archipel rattaché aux Etats-Unis est plombé par une dette de quelque 72 milliards de dollars et a récemment averti qu’il était dans l’incapacité de rembourser ses créanciers, dont de nombreux fonds de pension américains. Si les citoyens de Porto Rico sont considérés comme ressortissants des Etats-Unis, le territoire n’est pas comptabilisé parmi les 50 Etats du pays et l’Etat fédéral américain a exclu tout « sauvetage » financier de l’île. L’administration de Porto Rico a présentéen septembre un plan d’austérité sur cinq ans qui prévoit notamment des coupes dans les subventions aux municipalités, une augmentation de la taxe sur la valeur ajoutée, des départs anticipés à la retraite et une prolongation du gel des salaires dans les agence...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pascalcs il y a 12 mois

    Ha ha ! La Charité qui va s'occuper de l'hôpital. Pendant qu'ils y sont, qu'ils se penchent aussi sur leurs propres comptes Fédéraux.Rien qu'au seul mois de Novembre, la dette fédérale US a augmenté de près de 700 milliards de $. Au seul mois de Novembre et pour la seule dette fédérale ! À mourrir de rire ces américains qui osent railler la Grèce. LOL de LOL!