Etats-Unis : la Cour suprême s'apprête à légaliser le mariage gay

le
0
Etats-Unis : la Cour suprême s'apprête à légaliser le mariage gay
Etats-Unis : la Cour suprême s'apprête à légaliser le mariage gay

La Cour suprême des Etats-Unis examine ce mardi, lors d'une audience exceptionnelle de deux heures et demie, la constitutionnalité du mariage homosexuel. Il s'agit de dire si les couples de même sexe peuvent se marier partout dans le pays. Des centaines de militants des deux camps étaient attendus dans la journée devant le temple de la justice. Plusieurs milliers d'Américains ont déjà manifesté ce week-end à Washington, dont certains ont campé au pied des marches de la haute Cour pour s'assurer une place dans la salle d'audience.

Quatre Etats réfractaires

Légal dans 37 Etats sur 50 (dont certains en appel) ainsi que dans la capitale fédérale Washington, le mariage homosexuel doit encore être reconnu dans tout le pays. C'est ce que réclament des gays et lesbiennes de quatre Etats interdisant le mariage homosexuel, le Tennessee, le Kentucky, le Michigan et l'Ohio. Soutenus par l'administration Obama, les 16 plaignants veulent pouvoir se marier légalement ou voir leur mariage reconnu dans l'Etat où ils vivent. Les quatre Etats incriminés, soutenus par nombre d'organisations religieuses et conservatrices, définissent le mariage comme l'union entre un homme et une femme, refusent de marier des hommes entre eux ou des femmes entre elles, et ne reconnaissent pas le mariage homosexuel lorsqu'il a été légalement célébré ailleurs.

Les quatre Etats visés arguent de leur droit à protéger la définition traditionnelle du mariage, pour «respecter la complémentarité biologique des deux sexes» dans l'éducation des enfants et dans la société. De leur côté, les plaignants ne voient rien d'autre qu'une discrimination fondée sur l'orientation sexuelle. «Quelles que soient les limites imposées au droit à se marier, le genre des conjoints ne peut pas être l'une d'elles», arguent les couples du Michigan. Ils jugent aussi que les quatre Etats violent leur liberté de voyager en refusant de reconnaître leur mariage lorsqu'il a été ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant