États-Unis : la conseillère de Trump fait la promotion des produits d'Ivanka

le
0
États-Unis : la conseillère de Trump fait la promotion des produits d'Ivanka
États-Unis : la conseillère de Trump fait la promotion des produits d'Ivanka

Une opportunité tombée du ciel pour les adversaires de Donald Trump ? Une proche conseillère du président américain a continué à alimenter, jeudi, la controverse sur les conflits d'intérêts à la Maison Blanche. Sur la chaîne Fox, Kellyanne Conway a appelé à acheter les produits de la fille aînée du président, retirés de la vente par une grande enseigne de luxe, un retrait qui avait déjà provoqué l'ire du père-président.

 

«Allez acheter les produits d'Ivanka. Je déteste faire les courses (mais) je vais aller en acheter aujourd'hui», a lancé sur la chaîne Fox, Kellyanne Conway, depuis la Maison Blanche (tweet ci-dessous). «C'est juste une ligne magnifique. Je possède moi-même (des produits). Je vais faire de la publicité gratuite : allez tous en acheter aujourd'hui, vous pouvez en trouver en ligne !», a ajouté la responsable dans une salle ornée du sceau officiel de la Maison Blanche.

 

 

"Go buy Ivanka's stuff!" Kellyanne Conway tells "Fox & Friends" viewers from the White House briefing room. pic.twitter.com/noIhnVgcAk

— Andrew Kirell (@AndrewKirell) 9 février 2017

 

 

 

La conseillère du président entendait ainsi répliquer à l'annonce, la semaine dernière, par la chaîne de magasins Nordstrom qu'elle cesserait de vendre la ligne de vêtements et d'accessoires d'Ivanka Trump. Cette décision avait déjà provoqué, mardi, la colère du président américain qui s'était précipité sur Twitter pour dénoncer le traitement réservé à sa fille aînée. «Ma fille Ivanka a été traitée de manière si injuste par Nordstrom», avait écrit Donald Trump, alimentant de nouveau les soupçons de mélange des genres entre intérêts commerciaux, politiques et familiaux.

 

Le Bureau pour l'éthique gouvernementale débordé

 

Cette charge avait déjà provoqué l'indignation de plusieurs démocrates, qui avaient dénoncé une sortie «inappropriée», et la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant